Agir pour protéger nos ressources naturelles

Nos actions en faveur de l’eau

Pour l’arrosage des massifs d’annuelles et de vivaces, le linéaire d’arrosage automatique est augmenté si nécessaire et entretenu régulièrement pour une utilisation optimale. Nos massifs sont systématiquement paillés avec des copeaux pour les arbustes, du paillis de miscanthus pour les vivaces et du paillis de cacao pour les annuelles. Cette différenciation permet aussi une meilleure lisibilité pour les jardiniers et les habitants.
Chaque année les jardiniers pratiquent des horaires d’été entre juin et août (6h - 13h) pour limiter l’arrosage pendant les heures les plus chaudes.
Cette année nous avons mis en place un système de pompage afin de pouvoir utiliser l’eau du bassin du Parc de l’Eglantier ce qui va nous permettre de préserver les ressources en eau et d’être plus cohérent par rapport à notre démarche d’action en faveur du développement durable.
À plus grande échelle, des noues ou bassins paysagers sont réalisés sur les nouveaux projets afin de mieux gérer l’eau en amont.
Ainsi des prairies inondables ont été réalisées avec une communication adaptée dans le quartier de la Madeleine.
Enfin, à une échelle encore plus grande la ville a réalisé une étude pour définir une coulée verte et bleue. Dans les différents projets s’inscrit celui de la déchenalisation du Croult qui va permettre à cette petite rivière traversant la ville de retrouver son lit naturel. Ce projet sera initié cette année.

 

Nos actions en faveur du sol

Les intrants utilisés par les jardiniers sont réduit depuis 2 ans à l’utilisation d’amendement et engrais organique. Cette année nous avons acheté des « grelinettes » afin de ne pas mélanger les différentes couches de terre dans les massifs de vivaces. Les végétaux des nouveaux projets sont adaptés aux conditions pédo-climatiques de Gonesse ce qui nous permet de ne pas mettre d’intrants ultérieurement.

 

Nos actions en faveur du sol : les intrants

La ville ne met aucun désherbant dans les massifs depuis de nombreuses années.
Depuis mi-2015 et afin d’anticiper la mise en application de la loi Labé, plus aucun pesticide chimique n'est appliqué sur les trottoirs.
Une étude approfondie a été réalisée afin de trouver des solutions de désherbage de la ville et de maintenir un niveau de propreté des trottoirs satisfaisant.
Un plan de désherbage différencié est en cours de réalisation et plusieurs propositions ont été faites pour nous permettre de nous adapter à cette nouvelle problématique.
Une désherbeuse portable a été achetée afin de faciliter le travail des agents. Dans certains sites, des expériences ont été réalisées par exemple dans le cimetière avec un semis spontané dans la division 2 et un panneau explicatif de la démarche. Dans le quartier du Clos du Temple des semis volontaires ont aussi permis une gestion différente des mauvaises herbes.
Des opérations propreté sur des quartiers complets sont en cours de préparation mettant en place la collaboration essentielle entre les habitants, les bailleurs sociaux et les services municipaux.

 

Déchets verts

Depuis 2015, et à la demande de la Ville, le territoire de Gonesse bénéficie en zone pavillonnaire, d’une collecte en porte à porte des déchets verts en sacs biodégradables, par la communauté d’agglomération Roissy Pays de France (déchets provenant de tontes, élagage, feuilles). Le planning de collecte 2016 débute le 16 mars pour s’arrêter le 9 novembre, et comprend 19 jours de collecte. Pour les espaces verts de la ville, les déchets verts sont acheminés en centre de tri.
 

 

Énergie

En termes d’énergie la commune fait un travail régulier de rénovation de son patrimoine immobilier. La géothermie de moyenne profondeur, énergie renouvelable, est employée pour chauffer le quartier de la Fauconnière depuis sa création.