Lutte contre l’habitat indigne dans le centre-ville : la municipalité ouvre une concertation préalable à une opération d’aménagement

L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat concernant les copropriétés dégradées du Centre-ville de Gonesse s’est déroulée de septembre 2017 à septembre 2022. Cette opération visait à accompagner vers un redressement global 10 copropriétés identifiées comme « dégradées », réunissant un total de 103 logements.

Une copropriété est dite « dégradée » lorsqu’elle connait des difficultés durables de gouvernance, financièrement ou techniquement et n’est donc pas en mesure de réaliser les travaux nécessaires au bon état des bâtiments et au logement des person- nes dans des conditions dignes. Cette Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat 2017-2022 a permis d’octroyer plus de 700 000 € de subventions de l’ANAH, d’éradiquer le plomb dans les parties communes de deux immeubles totalisant 35 logements, d’accompagner 18 ménages dans l’apurement de leurs dettes, de reloger 5 familles et d’aider des propriétaires modestes à régler leur part des travaux.

Cette opération terminée, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) souhaite que la Ville de Gonesse entame une nouvelle phase active pour accompagner les copropriétaires concernées dans un dispositif incitatif. L’ANAH accepte de con- sacrer une nouvelle enveloppe aux copropriétés gonessiennes en difficulté sous certaines conditions. Cela permettra d'accompagner de nouveaux gonessiens dans l'amélioration de leur cadre de vie et traduit l'engagement de la Municipalité dans la lutte contre l'habitat indigne.

Sites concernés par l’accompagnement

  • 32 rue Bernard Février
  • 2 avenue des Myosotis
  • 7 rue Galande
  • 11 rue Saint-Nicolas
  • 49 rue du Général Leclerc
  • 56-58 rue Galande
  • 33 rue de l’Hôtel Dieu
  • 27 rue de l’Hôtel Dieu
  • 74 et 74bis rue de Paris
  • 30 rue du Général Leclerc

Dans le cadre de la mise en place de ce nouveau dispositif de lutte contre l’habitat indigne, la Ville ouvre pour 1 mois un dispositif de concertation, à partir de la mise à disposition d’un registre destiné à recueillir les avis et observations du public :

  • À l’accueil de la Direction de l’Urbanisme au 4, place du Général de Gaulle à compter du lundi 24 octobre jusqu'au mardi 22 novembre
  • Une page du site internet de la Ville sera dédiée à l’information sur l’évolution de la procédure et des modalités de concertation
  • La date et le lieu d’une réunion publique seront communiqués via une information dans les boîtes aux lettres des personnes concernées.