Crise du Covid19 : allocution de Jean-Pierre Blazy du 5 avril 2020

 

Réouverture du cimetière

Au regard de la prolongation du confinement et pour répondre aux attentes légitimes des Gonessiens qui souffrent de la perte d’un être cher, la Ville a décidé de rouvrir le cimetière aux horaires habituels (de 8h à 19h du lundi au vendredi et de 9h à 19h le samedi, le dimanche et les jours fériés) à compter du jeudi 2 avril. Les gestes barrières devront y être respectés comme dans tout espace public extérieur.

Cette décision est prise en conformité avec l’arrêté préfectoral qui ne concerne pas les cimetières, prolongeant jusqu'au 15 avril l'interdiction d’accès du public aux parcs et espaces publics.

 

Les services publics locaux également confinés

A compter d’aujourd’hui, les services municipaux sont fermés au public. Les agents municipaux dans la mesure du possible effectueront leurs missions par télétravail.
L’accueil physique de l’Hôtel de Ville reste ouvert aux horaires habituels

Vous pourrez contacter les services de la ville grâce :

  • Aux permanences téléphoniques suivantes :
    • Hôtel de ville : 01 34 45 11 11
    • Etat-civil : 01 34 45 10 80
    • Education / Enfance : 01 34 45 10 80
    • Jeunesse : 01 34 45 10 80
    • Centre Communal d’Action Sociale : 01 30 11 55 43
    • Police municipale : 01 30 11 89 89
    • Centres socioculturels : 06 87 02 10 14
    • Direction des affaires culturelles : 06 31 06 86 12
    • Pour toute autre demande (voirie, signalements divers) merci de bien vouloir contacter le Cabinet du maire : 01 34 45 11 06
  • au formulaire de contact du site de la Ville : http://www.ville-gonesse.fr/contactez-nous
  • à nos réseaux sociaux : Facebook ou Instagram (villedegonesse)

Le service état-civil reste ouvert uniquement pour les démarches liées aux déclarations de naissance ou de décès.

L’ensemble des activités collectives, associatives ou évènements sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

 

Des services municipaux restent mobilisés pour assurer la tranquillité et la propreté de l’espace public

3 équipes de deux agents de propreté effectuent un roulement pour assurer une continuité de service du lundi au samedi. Ces agents poursuivent le ramassage des dépôts sauvages et ainsi que des nombreux déchets verts mis sur les trottoirs. Pour rappel, le Sigidurs a suspendu le ramassage des déchets verts jusqu'à nouvel ordre.

Tous les effectifs de la police municipale sont également mobilisés pour faire respecter les règles de confinement et assurer la surveillance des bâtiments publics. Dès aujourd’hui les équipes vont entreprendre la tournée de l’ensemble des commerces pour notifier à chacun le nouvel arrêté municipal leur imposant une fermeture à 20h au plus tard.

Pour assurer leur sécurité, l’ensemble des agents présents sur le terrain est équipé de masques, de gants, de gel hydroalcoolique leur permettant de se désinfecter les mains lorsqu’il n’est pas possible de les laver avec du savon ainsi que de lingettes désinfectantes pour nettoyer leurs outils de travail ou les véhicules.
 

 

Dans le cadre d'une démarche commune avec les maires d'Arnouville, Sarcelles et Villiers-le-Bel, Jean-Pierre Blazy a signé un arrêté imposant la fermeture de tous les commerces à 20h à compter de ce jour. Cette disposition a pour but de lutter contre les rassemblements qui continuent à être observés sur le territoire malgré les directives de confinement. Le pic de l’épidémie est encore à venir et la ville usera de tous les moyens possibles pour limiter sa propagation. Ainsi, cet arrêté pourrait être suivi d'un arrêté de couvre-feu si des regroupements sur l'espace public se poursuivent.

 

Gonesse, ville solidaire

Parce qu’il n’est pas possible de maintenir nos habitudes quotidiennes, la Ville en appelle à la solidarité de chacun pour aider son entourage.

• Le CCAS vient en aide aux plus fragiles :

  • Maintien du portage de repas à domicile et du transport à la demande pour les seniors
  • Veille sanitaire sur signalement (01 30 11 55 20) et liste déjà établie
  • Déplacement au domicile des séniors pour la mise en place de téléconsultations médicales

La Ville vous invite à utiliser la plateforme www.ensembl.fr  pour proposer vos services ou exprimer vos besoins à travers une interface claire et lisible (faire ses courses, garde d’enfants, idée loisirs-éducations…)

Un kit de communication est à votre disposition pour favoriser l’entraide entre voisins qui n’ont pas internet. Ce kit est téléchargeable dans le bandeau bleu en bas de page. Des affiches pourront êtret installées dans les halls d’immeuble pour que chacun puisse formuler ses besoins ou offres de services. Le kit pourra, sur demande, être envoyé par courrier.

• Le Cabinet du maire est à votre disposition pour toute demande, suggestions ou signalements au 01 34 45 11 06

Des solutions de garde pour les enfants des personnels de santé

Les personnels de santé qui n’ont pas de solution de garde pour leur(s) enfant(s) peuvent contacter les services de l’Education nationale. Leurs enfants pourront être accueillis dans les écoles de la ville. Sont concernés par cette mesure TOUS les enfants de moins de 16 ans des personnels de santé exerçant à l’hôpital, en cabinet, en officine, etc. L’ensemble des parents d’élève de la ville ont dû recevoir un mail de la part de l’établissement scolaire de leur enfant pour leur indiquer la marche à suivre. Si ce n’est pas le cas, merci de bien vouloir contacter l’inspectrice de l’Education nationale au 01 30 83 45 39 ou bien par mail ce.0951022v@ac-versailles.fr

 

Fermeture des espaces publics

Les parcs et jardins

Un arrêté préfectoral a été pris le 19 mars 2020 pour interdire l'accès aux parcs, jardins, promenades, équipements sportifs d'accès libres. Par voies de conséquence, l'ensemble des parcs de la Ville de Gonesse ont été fermé au public.

 

 

Hébergement de migrants : le maire regrette le vivement un manque d'information

Après la publiaction d'un message diffusé hier sur la page Facebook "Tu sais que tu viens de Gonesse quand" au sujet de l'arrivée de migrants dans un hôtel à Gonesse, Jean-Pierre Blazy, qui n'était pas informé, a eu mercredi 25 mars un échange avec le préfet délégué pour l'égalité des chances du Val d'Oise.
L'information a été confirmée et le maire a une nouvelle fois vivement regretté ne pas être informé en amont. Suite à l'évacuation de campements insalubres en banlieue parisienne, environ 90 personnes ont été placées ces dernières 48h dans l'hôtel Première classe de la ville. Elles sont nourries et prises en charge par l'association France horizon avec un financement d'Etat.