Le Comte de Bouderbala passera par Gonesse le 27 novembre

En pleine tournée dans la France entière pour donner les ultimes représentations de son deuxième spectacle, le Comte de Bouderbala sera de passage à Gonesse le mercredi 27 novembre.

Le retour du Comte

C’est vêtu d’un t-shirt blanc - et non de l’éternel t-shirt noir qu’il revêt sur scène - que Sami Ameziane, plus connu comme le Comte de Bouderbala, nous a reçus au théâtre Le République (3e arrondissement de Paris). « Gonesse, c’est une ville que je connais bien », assure ce natif de Saint-Denis de but en blanc. « Quand j’étais plus jeune avec mes amis, on avait l’habitude d’aller au golf même si on ne savait pas jouer » nous raconte-t-il entre deux « anecdotes à deux balles » qui lui reviennent en tête.

Ce mercredi 27 novembre, c’est non pas sur le green du golf de Gonesse mais juste en face sur les planches de la salle Jacques Brel que l’humoriste évoluera le temps d’une soirée. Il y donnera l’une des dernières représentations de son deuxième spectacle qui a réuni plus de 600 000 spectateurs en trois ans. « Ce spectacle, je l’ai joué partout en France, en banlieue, en province... Il y a quelques jours, j’étais à Clermont- Ferrand » énumère-t-il. « Il s’agit de ne pas créer de clivages entre les Français ».

Un spectacle véritablement vivant

Pour autant au l de ces trois dernières années, chaque représentation était différente pour le « prince du stand- up ». « Ça parle d’amour, de religion, de chanson française... mais ce one- man-show, c’est avant tout mon point de vue de quadragénaire sur la société actuelle et il évolue sans cesse » précise-t-il.

Les spectateurs gonessiens devront donc s’attendre à quelques blagues bien senties sur des sujets d’actualité dont les Gilets jaunes et les attentats. « Ce sont des thèmes sérieux qu’il faut traiter et déconstruire », estime l’humoriste, avant de poursuivre : « Nous [les humoristes] n’avons pas le pouvoir de ‘guérir’ la société. Mais on peut au moins faire un peu de bien autour de nous avec le rire ».

La toute dernière représentation de ce spectacle aura lieu à la n du mois de décembre au théâtre Le République. En attendant le lancement de son troisième spectacle au début de l’année prochaine, le Comte de Bouderbala enchaîne les promotions

pour un film dont il est à l’affiche et un livre sur son année en tant que basketteur aux États-Unis. « Je vais de rêve en rêve. Le secret c’est le travail et les bonnes rencontres. Mais dans ce métier, sans le public, on n’est rien », conclut-il.

«Le Comte de Bouderbala 2» mercredi 27 novembre à 20h à la salle Jacques Brel
Tarifs : 18 euros, 14 euros (tarif réduit), 10 euros (-18 ans)

Renseignements et réservations au 01 34 45 97 60 ou à l’adresse reservationspectacle@mairie-gonesse.fr